Mexique, ses enfers et ses guerres contre son propre peuple

GUERRERO, GUANAJUATO ET JALISCO*: LES TROIS ENFERS MEXICAINS CETTE SEMAINE (ou toujours plutôt …)

Demián Revart

Je n’en peux plus! Il ne s’agit pas de “nombres et de comptage de morts” » mais de communiquer ces faits par les réseaux sociaux vu qu’il est impossible de les diffuser pour les les victimes qui ont menacés d’enlèvement ou de mort si elles dénoncent l’enfer dans lequel elles se trouvent – mais aussi en tant que citoyens que nous comprenions que ces massacres infra-réalistes et de terrains de guerre -comme tout phénomène d’expansion du capital- se dérouleront bientôt dans les grandes villes avec les mêmes proportions, parce que nous devons accepter que dans nos quartiers et villes respectifs nous ne vivons pas précisément un climat de paix et de sécurité, n’est-ce pas?

Voici le résumé ce qui s’est passé – jusqu’à maintenant – cette semaine:

GUERRERO – Aujourd’hui, dans le village d’El Ranchito, un groupe armé a mis le feu à plusieurs maisons – causant le départ de plus d’une dizaine de familles -, à des véhicules privés et a kidnappé des commerçants qui ont refusé d’être inséré dans la cellule criminelle. Selon les habitants, dans cette région, il y a un enlèvement toutes les 48 heures et au moins une fois par jour pour le tronçon routier Xochipala-Filo de Caballos.

Il n’y a pas plus d’une semaine, j’ai posté l’un des cas les plus importants d’une longue liste d’événements malheureux qui se sont produits durant ces quatre mois de guerre permanente contre les humbles où sur la route menant à Chilpancingo, un autre groupe armé a tiré sans discrimination contre des dizaines de familles qui partaient à la ville en minibus et dans leur voiture privée.

LOS PORROS CONTRA LOS ESTUDIANTES, EL NARCO CONTRA LOS PUEBLOS: ASÍ SE VIVIÓ HOY EL INFIERNO EN GUERRERO… ¿POR QUÉ…

Posted by Demián Revart on Wednesday, September 5, 2018

La zone montagneuse de Guerrero est pratiquement inhabitable et les services de base sont rares, de même que la fermeture imminente d’écoles et la l’absence de vie publique pendant des mois.

GUANAJUATO – Entre jeudi et vendredi tôt aujourd’hui, un nombre record de meurtres dans l’état de Guanajuato avec 21 homicides avec armes à feu en moins de 10 heures, soit un assassinat chaque demi-heure a été enregistrée.

Dans la ville de Pénjamo, le plus triste est arrivé: un commando armé a pris six jeunes qui jouaient aux cartes dans une épicerie; ils les ont interrogés et lorsqu’ils n’ont pas «trouvé le faucon qu’ils cherchaient», ils leur ont tiré dans la tête. (http: //www.eluniversal.com.mx /…/ asesinan-21-personas-en-gua …)

Guanajuato est « en mouvement » l’enfer qui a eu lieu dans le Michoacán et Guerrero en raison de la compétition pour le «Triangle», la démarcation entre Celaya, Salamanque, León et Irapuato est «criminellement riche» par le flux d’hydrocarbures pour les cellules huachicoleras (contrebande de carburant) – et bien sûr la drogue – que se disputent divers cartels tels que Santa Rosa et CJNG**.

JALISCO – Faut-il se souvenir des 444 cadavres apparus dans deux remorques parce que les morts dépassaient déjà les capacités du gouvernement?


* États de la République Rédérale Mexicaine

** Jalisco Cartel Nouvelle Génération, en ce moment, l’un des cartels avec la plus grande présence territoriale au Mexique

358 total views, 2 views today

Deja un comentario

Tu dirección de correo electrónico no será publicada.